Octobre, chez nous c'est le mois des anniversaires.. Aujourd’hui celui de Chris qui est aux Saintes à couper du bois…

On part à 8h pour une belle journée de nav arrivée vers 16h à Corfou marina Mandraki (rare en Grèce)… Beaucoup de moteur avec un vent qui nous pousse mais très faible..

On fait un détour pour voir la chapelle qui est sur les cartes postales de Corfou,(Vlacherna), elle a moins de charme, vue de la mer.

Corfou x

on ne voit pas la presqu'ile.. La marina Mandraki est au pied de l’ancienne forteresse.

75 Corfou Mandraki (Copier)

72a (Copier)

On va à terre pour prendre nos marques et louer une voiture pour le lendemain puis on va se perdre dans les ruelles..
On se trouve à l’heure ou les gens déambulent et viennent prendre le frais . On repère une taverne la Pergola qu'on nous a indiqué. Demain soir danses grecques à 20h30… Yessss…

71 corfou (Copier)

20171003_190059

Ouzo dans un café sympa puis retour sur India ou on s’apprête à manger des tiropitas très bonnes surtout celle aux oignons olives, pistaches.. avec des sucreries aux amandes et pistaches.

Du bateau on entend de la musique traditionnelle.. Un tour d'horizon et Jean Jacques aperçoit des gens qui dansent sur le quzi d'en face.. On mangera plus tard… Vite rejoignons les..
Des corfiotes dansent Ikariotikos. C’est un cours qui a lieu deux fois par semaine dans un local du port.
On s'accroche, à la fin de la danse on nous invite à partager leur atelier animé par Fenia. On nous demande quelles danses on souhaite. On a préféré s'intégrer plutôt que demander bien que j'aurai aimé apprendre des danses corfiotes.
Danses de Leros, ballos, zonaradiko, zagorissios, danses d’Epire dont je ne connais pas le nom et karsilamas.. On se régale et on se dérouille les jambes..
Fenia doit partir rejoindre sa petite Artémis de 6 mois. Nous restons discuter avec Amalia secrétaire du club Nautico organisatrice de panighiris à Pelekas en juin dernier. Elle nous propose de venir vendredi danser avec eux.. Mais vraisemblablement nous serons repartis. Un coup de vent est annoncé samedi et nous devons nous rapprocher de Preveza…

Mercredi petit dej sur fond de piano tourmenté et déchaîné comme on les aime.. L'université de musique est en face dans la citadelle… Quelle chance..
On nous livre la voiture de location à domicile. Nous commençons par aller à Pelekas village de montagne perché très joli qui domine la plaine de Kerkira.
Ruelles escarpées blanchies à la chaux (ou à la peinture), plantes qui dégoulinent des balcons, les portes ouvertes, kalimera, yiasou…. ..des points de vue superbes à chaque détour.. .

73 corfou (Copier)

74 Corfou

 

20171004_102737

On file vers le nord par les petites routes, on se perd plutôt. Rien ne correspond à la carte. Jean Jacques y perd son latin … On laisse notre cartesiennerie de côté et on finit bien par arriver quelque part..
Sidari au nord bof, on revient par la côte sauvage ou quelques villages perchés Avliotes, Afionas, avec des points de vue magnifiques ouverts vers les iles Erikousa, Plateria, Othoni et l'Italie invisible derrière l'horizon.
on évite soigneusement les bords de mer dénaturés.

 

20171004_173403

On déjeune dans une taverne en haut d'une colline qui surplombe la mer, plats de qualité avec des légumes poussés chez eux, beignets de courgettes à l'ail et menthe, mini mézés, salade aux figues, feta, pistaches.. .. C’est la meilleure taverne visitée avec celle de Kontareina à Lefkada (skifedo lamb excellent)..
Entre temps un message de Laure (merci Laure) nous conseille de revenir par Paleokastrika ou nous nous mêlons aux touristes (que nous sommes aussi bien sûr) encore nombreux pour aller visiter le monastère sur la presqu'ile.. ils ne s'embêtent pas les moines comme partout ailleurs, les chambres sont sans doute monacales mais les lieux sont superbes avec des jardins et une vue magnifiques…

76 corfou (Copier)

20171004_133647

77 Corfou (Copier)

80 corfou (Copier)

20171004_173021

De retour on passe dire bonjour à Amalia et on lui laisse notre dernier rosé de Camargue à partager avec les danseurs vendredi..
Le soir on va à la Pergola, on loupe les danseurs, c’était de 20h30 à 21h00… Attrape touriste on voit plusieurs dizaines de personnes attablées se lever d'un coup direction le bateau de croisière (nommé Ayda avec de jolis yeux peints à la proue. On l'a déjà vu à Bonifacio et à Minorque !)..
Allez, puisqu'on est là, on mange un morceau , Jean Jacques se régale avec des pastitadas, spécialité de l'ile). .

Pour revenir, on traverse un pont, l'entrée de la citadelle, une porte ouvragėe, on longe le corridor avec éclairages indirects digne d'un château du moyen Age, on tourne à gauche vers un antique bâtiment celui de l'université de musique, on descend de larges escaliers de pierre, encore une énorme porte, on traverse les jardins, longe le vieux quai, et on arrive sur India.. Ouf ! C'est bien la première fois qu'on pose nos amarres dans un monument historique....

20171003_192822

20171003_193045

20171003_193105

20171003_193649

20171003_193938

 

Jeudi matin on se lève tôt pour faire un tour au marché, étal de légumes, poissons, et stop au Kafé.
On part à 13h vers le continent, on mange le poisson en route..
Voiles et moteur alternent pour arriver vers 18h dans un joli mouillage en face des îles Sivota devant Murtos, baignade en arrivant, eau turquoise aux derniers rayons du soleil. On mange avec le lever de lune dans le calme…
Ce matin départ dans la grisaille. On longe un gros rocher crocodile assoupi qui nous regarde du coin de l'œil puis c'est un monstre gentil avec un nez en trompette qui souffle vers le large, puis une succession de plages désertes, falaises.

Je reconnais Perdika et la taverne qui domine le home sweet home de Mathieu Vigneron où je suis allée il y a 3 ans avec Paule et Ayda.
Après une matinée où on n'arrête pas de croiser d'autres bateaux, c’est bizarre il n'y a plus un voilier à l'horizon, on se demande où ils sont tous passés.
Nous arrivons à un mouillage désert et magnifique plage de Skadra après Parga.. Bien protégé du Maestral de NW qui doit souffler fort demain.
On devine sous les arbres 2 camions à chiens , puis c'est l'accueil… Boum boum boum, ce n'est pas une rêv’partie du moins on l’espère.. Heureusement on est protégé des basses résonnantes par la mer.. Enfin faut savoir.. T'en veux de la musique oui ou non !!… Allons nous craquer ? Gégé nous suggère par sms une bonne paire de pinces coupantes à la nuit.. A voir..
Après le blog je vais jouer de l’accordéon, Je n’espère pas couvrir mais au moins je ne les entendrai plus ! (enfin peut être).. Mélange détonnant..