22 août 2017

vers...

Bon alors ca fait 1 semaine tout juste qu'on est aux saintes…
Quelques visites, Cat et Juliette, on les a emmenées faire un tour sur India .. Juliette voulait puis ne voulait plus. Elle avait un peu peur, c'était la 1ere fois.. ensuite quand on était à la voile elle demandait d’aller plus vite.. Ça allait nettement mieux.

20170805_164933

Puis Jade, David et Momo le 15 aout.. Jade et David ont barré tous les 2.. temps idéal pour mouiller, petit bain du voilier (enfin David s’est baigné), pique nique puis retour à la fraîche.. Cécile est venue aussi on était en plein travaux. Ambiance bain à la plage dans une eau rafraîchissante.
On a eu la chance de croiser Philippe qui a traité India de l'osmose il y a 3 ans. Il a aligné le moteur et a aidé JJ à changer un hublot qui fuyait… Les travaux se sont enchaînés.
La survie est sur le balcon, ce qui nous fait un coffre de plus, l'enrouleur de bout est à poste, les panneaux solaires, la cuve à eaux noires, sans parler du placard ds la cabine arrière, d'un dépotoir dans la descente pour mettre ce dont on a souvent besoin et qu'on ne sait jamais où poser, la pompe des wc flambant neuve, même la chasse à la rouille sur l’inox, l'annexe amarrée sur le pont et l’accordéon au mât... tutti va bene.. Bref ça sent le départ . 😎
Ce matin grand nettoyage sous les planchers. Damned fuite d'eau douce..et batterie du moteur à changer.. 🤔 on ne partira que demain mercredi au final direction le Frioul où on espère voir Jean Louis.. Entre temps un pêcheur des Saintes nous donne 2 jolis morceaux de thon qu'il vient de pêcher (300kgs la bête..)
Les Embiez le lendemain où on retrouvera DD, Loïc et Marsupilami. Traversée vers la Corse vraisemblablement vendredi vers Calvi.. Affaire à suivre.. .

Posté par jjcanalblog à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


27 août 2017

DÉPART

mercredi 23 : On est parti. Yes.. sous la pluie, puis dans la brume épaisse juste pour passer le rail des gros cargos à Fos… Corne de brume lugubre on tentait de deviner les masses se déplacer.
Heureusement nous avions l' AIS ce qui nous à permis de les localiser. . On s’arrête au Frioul pour passer la nuit.
Je fais la manoeuvre en marche arrière pour aborder le quai.. Grande première. Conditions idéales il faut dire, pas de vent et de l'espace. Je sortirai India tous les jours si nous avions ce genre de place aux Saintes.. Des petites méduses roses, bleues flottent autour de nous, l'eau est très claire, on voit les sars et les marbrés se balader tranquouiles..Devinez ce qu'on a mangė .? Du thon avec tomates du jardin ratatinėes et ail confit à la poêle et riz… (le thon est excellent moelleux et goûtu)..
On retrouve Marsupilami qui n’a pu s’arrêter à Carry faute de place, puis ceux avec un voilier que l'on a croisé tout au long de la journée d'hier quand on avait un peu de visibilité… on bade devant leur superbe ovni 32 pieds, “Bysance” en alu et on discute avec eux avant de partir. Ils viennent d'Arcachon.

Jeudi 24
Aujourd'hui on a pris la passe étroite entre le cap Croisette et Maïre à la sortie de la rade de Marseille, (fonds à 2m) puis on a tiré des bords carrés au début, puis des grands bords quand le vent adonnait… petit vent toute la journée tout de même. . Arrivée a 18h aux Embiez cette fois ci après Marsupilami qui nous a aidé à accoster..
On part demain matin vers la Corse avec d’après la météo “mer belle à peu agitée idéale pour la navigation”.. mais vent dans le nez, ça sent la traversée au moteur.

Vendredi 25
On avait dit départ à 7h, à 7h on était sorti du port. Couleurs sympa du petit matin. Les accros à la pêche sont déjà sur l'eau. On passe le cap Sicié et bonne surprise un bon petit vent juste dans la bonne direction.

20170825_084234

Malheureusement comme souvent en Méditerranée ça n'a pas duré (le seul moment où ça dure c'est lorsque le vent est trop fort pour naviguer). Finalement après pas mal d'épisodes moteur puis voile puis remoteur, etc. .. on a remis le teuf teuf en route toute l'après midi. Si la météo est juste on devrait avoir un bon petit vent cette nuit. Ça laisse le temps de régler des bricoles du genre des trucs qui n'arrivent jamais à terre comme un câble USB qui lâche. Avant de trouver le coupable il a fallu un petit moment.

 

 

Samedi 26 août
On croise quelques gros trucs genre yachts de milliardaires pressés d'arriver pour l'apéro à St Tropez, des voiliers qui remontent vers le continent et bien sûr les ferries jaunes qui font la navette, ceux de ce matin on va les voir passer dans l'autre sens cette nuit puis encore demain.

2a Corse le matin

 

lever de soleil sur la Corse
Arrivée à Ajaccio vers 16h, où nous attendait le capitaine Roro (ami de JJK). On a fait le plein d'eau à son ponton puis on s'est mis au mouillage pas très loin du port. Apéro et super salade sur son bateau sympa. En évoquant des souvenirs sur JJK. Belle soirée et nuit tranquille.

Dimanche 27
C’est dimanche alors on fait un tour au marché comme d'habitude, mais à Ajaccio.
Il faut qu'on fasse une ou deux navettes à la station service pour faire le plein de jerrycans de gasoil et ensuite on va descendre vers le sud faire un mouillage dans une crique indiquée par Roro.

Posté par jjcanalblog à 11:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2017

Ça se Corse

Dimanche 27
En partant vers la cala Conca, le bloqueur de la grand voile casse.
Retour au mouillage d'Ajaccio.. Demain matin on ira au ship trouver la pièce car on ne sait pas quand on retrouvera un magasin d'accastillage. ..

On bulle, nettoyage des pare battes et on récupère de la très courte nuit de la traversée..
lundi super on trouve ce qu'on veut, JJ répare et à 10h30 on est parti vers un mouillage Campo Mauro. Belle nav avec un vent établi en sortant du golf d'Ajaccio.
On arrive vers 17h on reconnait la calanque, on met le moteur, plus de démarreur.. . Panique à bord.. on repart vers le large en attendant de trouver une solution..
Finalement on repart sur Ajaccio (7h à la voile en espérant que le vent nous accompagne. Dans le golfe il baisse baisse baisse.
On est complètement encalminé dans le noir.
Le capitaine Roro vient à notre rencontre vers minuit, il nous prend en remorque. Un énoooorme merci à Roro.. On sera au mouillage à 2h du mat, épuisés mais contents d’être arrivés et que cette galère s’arrête là.. Enfin une partie de la galère.

Mardi à la 1ère heure JJ démonte le démarreur pour aller le faire réparer. . « Mais il marche très bien ce démarreur, voyez du coté du câblage.. . » … bref après un temps passé dans le moteur et sous les coffres, pendant que les Canadairs rasent la girouette du bateau en allant écoper, nous voici prêts à repartir, mais ce sera pour demain matin aux aurores..
On dirait qu'on a du mal à quitter Ajaccio.

Posté par jjcanalblog à 22:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]

31 août 2017

Bonifacio puis enfin la Sardaigne..

Mercredi 30 août aux aurores… départ 6h30 magnifique lever de soleil sur Ajaccio.. le moteur démarre au quart de poil..
Bravo Jean Jacques... Belle journée de nav (45 milles) au près à partir de midi le long de la Corse..

On hésite, mouillage ou Bonifacio (ou on peut refaire les réserves électricité et eau).. allez va pour Bonifacio..

Ça fait plaisir de refaire cette route.. Pour moi c’était ma 1ere virée en voilier 15 jours Corse et Sardaigne il y a …. 30 ans avec les potes de Grenoble.. puis avec Jade et Lou un jour ou je dûs amener Jade se faire recoudre l'arcade sourcilière. C’était au moment de la mort de Diana, je me souviens les journaux ne parlaient que de ça à Bonifacio..
Pour Jean Jacques c'était lors d'un stage de voile en 2010 vers la Tunisie qui avait commencé par la neige à St Raphael, arrêt à Bonifacio où ils ont commencé à retirer des pulls.. Bon d'accord c’était en hiver..

Bref, digression pour dire que tous les 2 nous avions envie de ce stop à Bonifacio. Ce sera sans doute le dernier…
Ce joli village qui était bien vivant, à la Corse, s'est transformé en station balnéaire genre Porto Cervo en Sardaigne ou St Trop cheu nous. ..
On a assisté à l’arrivée de 2 énormes yachts qui ont monopolisé le port par leur volume et leur éclairage.. Les lumières bleues sous l'eau, la passerelle avec tapis pour descendre du yacht digne de Cannes.. il paraît que c’était Shakira..

2 Bonifacio (Copier)

Heureux de repartir le lendemain jeudi pour la Sardaigne aux aurores encore...

3 bonifacio (Copier)

Journée de nav (50 mn) au moteur puis voile puis moteur puis…. Pas très tranquille.. il y avait beaucoup de monde sur l’eau et on passait entre les îles et la côte.. Vigilance. ….la côte est escarpée et découpée, falaises à pic, roches rouges alternent avec les voiliers et yachts tous plus immenses les uns que les autres.. Plus les ferries sortis d'une BD..

4 (Copier)

5 (Copier)

Ça se calme après Porto Cervo.. Des maisons type sarde s’intègrent dans le paysage mais la pelouse fait tâche … On se demande à qui s'adresse les restrictions d'eau demandées depuis la Corse.. on dépasse le capo de l'urzo ou un ours polaire de roche nous domine, magnifique.
Après le capo Ferro, de grand nuages apparaissent et envahissent l'horizon, passent au dessus de nos têtes..
L'orage arrive.. on prend l'option de nous échapper vers le mouillage repéré .. puis on longe longtemps le cap Figari, en forme de baleine à moitié immergée.. l’île Tavolara est derrière et nous appelle avec un mouillage très sympa où un resto tenu par le roi de l'ile nous attend.. Mais il est sous les nuages et l'orage , nous continuons.. jusqu'au capo Coda Cavallo .. Derrière se trouve le mouillage Brandighi..
Au final on décide de stopper dans un mouillage avant le cap , on coupe entre une île et le cap , il nous tend les bras, il est presque là.. D’une annexe en face on me fait de grands gestes STOP… je fais vite demi tour .. le zodiac nous rejoint… pas d'eau, contournez l'île !!!!!,,,,.. trop sympas ces italiens qui sont venus à notre rencontre.. Jean Jacques très prudent avait regardé les fonds sur la carte avant de s'engager.. ils ne présentaient pas de dangers, mais la carte manquait de précisions.. .Mefi de nos cartes pour l'avenir..

Bon après le mouillage repos des guerriers avec apéro à la santé d'Alain de Soualé qui vient de rentrer à bon port après 6 mois de ballade jusqu'en côte d’Ivoire. Il faut dire que tout ce que nous avons fait sur Soualé avec lui nous permet de faire ce que l'on fait maintenant.. Merci Alain, merci les italiens…
L'orage tonne au loin, et Jean Jacques se baigne . Au retour il est constellé de piqûres.. on voit une méduse flotter autour du bâto.. lui c'est les méduses, moi les moustiques.. À chacun sa traque…

Demain 26 miles nautiques prévus, YES, pour un mouillage et avec un vent d'ouest modéré. ..

Posté par jjcanalblog à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2017

Sardaigne (suite)

26 Miles nautiques vendredi pour rejoindre un mouillage Gineppro. Très belle baie avec plages de sable..
Débarquement sur le sol sarde par la baignade jusqu’à la côte avec masque, tuba, shoes pour les rochers ... à travers le maquis, fenouil , les buissons de myrte, des cairns, des petits cœurs en pierres...

Samedi du mauvais temps est annoncé en début d’après midi.
On part à 8h pour passer le capo Comino avant le vent, ensuite dans le golfe d'Orosei on serait plus protégé soi disant.
Ça commence bien on se prend 22 nds d'entrée..
Au début juste le génois on est grand largue puis ça se calme , on hisse la GV.
Le vent est très changeant. Il remonte vite et fort..
Pendant un calme, vers la cala de luna on s’approche de la côte les falaises sont magnifiques.

13 Cala de la luna (Copier)

Une tête d’éléphant nous surplombe avec sa trompe dans le prolongement de son oreille ronde.. Un peu cubiste tout ça.. N’empêche il est majestueux.. Plus bas, c'est pas mal non plus, des petites calanques par ci par là accessibles seulement par la mer, la grotta del Fico, des rochers bleus éclairés dessous par le reflet du ciel dans l'eau et sur le sable blanc.. Magggnifique..

Re coup de vent, on file vers le cap Monte Santo..
Ensuite 5 ou 6 miles pour rejoindre un petit port Santa Maria Navarrese.. près d'Arbatax
Presque à l'entrée du port, le vent passe en quelques secondes de 6 à 22 nœuds. Heureusement Jean Jacques est à la barre, je me cale dans la descente, on part au lof, le bateau gîte, gîte, tout brinquebale à l’intérieur, le temps de lâcher la grand voile, on est parti pour un 360, ça rebrinquebale dans l’autre sens.. Au final tout se remet en place, pas de casse… Ouf..

Contents d'arriver au port, super accueil, village très sympa à 500m.

17_santa_maria_navareze__Copier_

Le soir on loue une voiture pour aller à un ballos dans la montagne.
Car l'œil aiguisé de Marie a tout de suite remarqué l'affiche dans un coin de la capitainerie.
Un groupe sarde, des danses, baletundo (danses en rond). Juste pour nous..
Fête religieuse au cours de laquelle la statue du saint local est emmené en procession de l’église de la ville à la petite chapelle de San Lussorio. Cette fête est organisée par tous les gens du voisinage nés en 1980 (l'an prochain ce seront ceux nés en 1981 etc…).

Mistral Dimanche, ca rime pas, tant pis . Du coup on va balader en voiture..
On n'a pas de guide, on roule au hasard vers Nuoro.
Ras le bol de la grand route, on bifurque vers la montagne jusqu’à Orogosolo.

6 orgosolo (Copier)

Partout dans le village, des peintures murales superbes et très diverses très souvent accompagnées d'un beau texte.(« heureux le peuple qui n'a pas besoin de héros « - à méditer ! ).

 

7a_orgosolo__Copier_

8_orgosolo__Copier_"Nous sommes tous des clandestins"

12_orgosolo

10_orgosolo__Copier_

Scènes de vie du quotidien, mais aussi des banditti, de la rébellion. Les 1eres datent de 1960 réalisées par un groupe anarchiste, en réaction à la militarisation et au gouvernement italien, les dernières parlent de la Palestine et des migrants de Méditerranée.
Elles sont devenues l’attraction touristique.
On s’est régalé.

Retour tranquilou à travers la montagne, falaises (vers le site de Tiscali), canyons grandioses très sauvages.. tout ce qu'on aime.. J’ai ramassé du fenouil, de l'eucalyptus avec de minuscules capsules et des figues..
Très belle journée à terre, le plancher des moutons ça fait du bien ..

Et le soir petit resto de poissons.
On reste lundi aussi, grand nettoyage d'India qui se repait d'aise, bricolage, un coup d'œil à la mannette avant arrière qui coince un peu par le mécano du port, farniente, accordéon.

Ce soir on ira boire un coup en pensant à Denise, 10 ans déjà … et à notre santé pour nos 7 ans..
Demain on part pour Porto Corallo un peu plus au sud. Dernière étape avant une traversée de 50 heures vers la Sicile.

Bon c'est l'heure d'une petite bière au café du port....

 

Posté par jjcanalblog à 19:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Désolé pour les photos

Désolé 😂mais je n'arrive pas à insérer des photos, le truc plante tout le temps.

Je vais bien trouver une autre solution. 🤔🤔🤔

Posté par jjcanalblog à 19:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Merci pour vos messages..

Non Martine et Alain, nous ne serons plus à Palermo le 4 octobre, dommage... On pense aux parents et enfants qui font la rentrée, à ceusses qui l'oublient et à ceusses qui oublient de les inscrire à la cantine.

Posté par jjcanalblog à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2017

....on traverse vers la Sicile

On part à 9h30 de Sardaigne vers la Sicile . En avant pour 48h de nav…

Moteur, moteur… le pilote automatique met du temps à réagir.. puis il se cale..
On met une ligne à la traîne.. . Et on oublie… A 14h on jette un œil à l'arrière au cas ou et oui ça a mordu.. Une belle dorade coryphène aux superbes couleurs, bleu, vert, mordorée .

19b

1er poisson depuis qu'on est parti, yessss. Une fois en filets, direction le fridge avec citron vert le dernier en direct de la Guadeloupe ramené par Emilien..
On se réinstalle rythme que l'on croit farniente, mais non on se relaie pour balayer la mer du regard.. on a beau scruté, rien de rien de tous côtés.
Ah oui un chalutier se déroute vers nous, on ne sait trop pourquoi.. Vers 18h quelques dauphins nous visitent... Accueil d'usage, on siffle pour qu’ils nous accompagnent. On est toujours heureux de voir des dauphins nous accompagner..Ils sont à l’étrave, mais préfèrent continuer à pêcher.. .

18_au_revoir_sardaigne__Copier_

Puis on a droit à un superbe coucher de soleil avec de l'autre côté le lever de la lune qui nous accompagnera pleine tout au long de la nuit..
Dans un sens on distingue mieux les formes, mais moins bien les feux des bateaux et les étoiles.. Vigilance accrue…
On fait des quarts de 3h chacun.. Un petit vent se lève, on met les voiles et je vais dormir...

Mercredi on croise un magnifique voilier 2 mâts toutes voiles dehors..
Puis le vent tombe.. Alors on s'arrête au milieu de nulle part pour se baigner.. un parebattage avec un bout (une amarre) à l'eau et on fait des ronds dans l'eau autour d’India.. Les meilleurs bains...

2ème nuit sur l'eau.. c'est magique .. on ne sait plus vraiment où on est .. Plus rien ne compte si ce n’est d’être là, présent à tout ce qu'on voit.. élément liquide, on se perd dans ses rêveries, on voit des trucs qui n’existent pas, on échange sur nos lectures.. le temps passe très vite et très lentement.. rythme à taille humaine. Ça fait du bien.
On réduit la vitesse pour arriver de jour.. ça y est on devine les montagnes siciliennes.. Déjà !!! Et une nouvelle nuit s'installe.. quelques cargos et ferries rappellent à la civilisation..
Au petit jour, la côte est proche, on s’engouffre dans le golfe et on arrive à Castellamare del Golfo à 10h30...

19 bonjour Sicile (Copier)

Chaque ponton appartient à quelqu'un de différent qui essaye de t’attirer pour que tu ailles chez lui.
Le nôtre est à 35 euros la nuit sans douche ni wc… Débrouille toi..

19a castellamarre del golfo (Copier)

On est en Sicile, énormes vedettes et voiliers côtoient des embarcations comme la nôtre et aussi des petites barcasses de pêcheurs.

On pensait louer une voiture vendredi, mais un appel à Palermo nous contraint de partir à 10h30.. Du mauvais temps serait attendu et si on n'arrive pas avant 17h il n'y aura plus de place, tous les bateaux chercheront à se mettre à l'abri..
Tu parles ! On va s'apercevoir que le type fermait à 17h jusqu'à lundi, il ne voulait pas revenir bosser pendant le week end.

1h avant l'arrivée Jean Jacques entend un bruit suspect à l'échappement. Bizarre, il ne faiblit pas quand on réduit la vitesse.. Ce n'est pas un bruit inquiétant, plutôt joli bruit, mais d’où vient il ?
On accoste, coupe le moteur, le bruit persiste.. un bruit de pompe.. la pompe de cale et oui mais bien sûr..
Jean Jacques a oublié de l’arrêter.. C'est vrai quoi, il faut bien mettre un peu de piquant, voire de stress.. sinon on écrirait quoi dans le blog ? Il n'a pas fini d'en entendre parler, je m'en chargerai…😉

20_a_Palerme__Copier_

Bon nous voici à Palermo depuis hier.. reconnaissance de la ville.. un monument aux morts causées par la mafia (et financé par la mafia ?)..
une grosse différence de niveau de vie, de standing se sent..

23_palerme__Copier_

25 Palerme

 

Sur la vitrine d'un local en travaux des affiches sont placardées dans toutes les langues « je veux développer mon activité, je paierai mes taxes à l'état mais inutile de me demander pour quoi que ce soit d'autre » et « mafia no »… Réussira t'il à s'installer ? A suivre….

Ce matin tour au marché dans le dédale des ruelles, des étals de poissons, de légumes colorés, d’épices, de graines.. ça grouille, la vie quoi. On s’arrête dans un bouï boui pour manger une assiette d'aubergines délicieuses et des petits poulpes et crevettes grillées avec un verre de vin blanc spumante…

21 Palerme (Copier)

La ville est très vivante, à la fois belle, déglinguée et crasseuse. Un peu d'Afrique et de Méditerranée qui se seraient mélangées. Des grandes rues friquées, beaux magasins grands bâtiments et dans la petite rue de derrière ça n'a plus rien à voir.
De belles maisons fatiguées, des gens qui vivent sur le pas de la porte, des paniers qui descendent des balcons au bout d'une ficelle pour récupérer les courses (comme à Valbonne quand j'étais gamin), des rues de marchands de chaussures ou de robes de communion et de mariée, c’est un peu le même style, des rues de poissonniers, de lampes, de tissus, etc… Et à côté des places ombragées avec des vendeurs de bricoles à 1€. Dans les ruelles les plantes et le linge qui sèche dégoulinent des balcons..

On nous a indiqué un concert de la Méditerranée à la bibliothèque mais on est hs, on retourne sur India.. On installe des foutas et pareos pour se protéger du soleil. Douche sur le quai à moitié à poil avant la sieste.. Demain on range le bateau, lundi on va louer une voiture pour aller balader vers l'ouest. Et le soir Guillaume et Sara nous rejoindront pour faire la traversée jusqu'en Grèce.. .

 

Posté par jjcanalblog à 21:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 septembre 2017

Volcans et Messine en vue

10 au 15 sept
Terrible orage durant la nuit de dimanche …
Tout claque, les bouts, les clings clings dans le mât.. Juste le temps de rentrer le linge qui sèche sous la pluie avant la grêle..
On ferme les écoutilles, c'est mouillé au sol. On cherche la fuite,.. Ce sont des grelons qui sont entrés en même temps que nous. Nuit en pointillés. .

8h on va chercher la voiture une Lancia.. c'est moi qui conduit pour que le capitaine se repose.. se laisse aller.. Tu parles.. il cherche les itinéraires sur son portable, du coup il ne voit pas le paysage.. A sa place j'aurai le mal de mer. . Et oui pas facile de lâcher.

On va à Trapani à l'ouest de l'ile par l’autoroute, on reviendra par les petites routes..

31 trapani (Copier)

30 trapani (Copier)

32 trapani (Copier)

33 Trapani (Copier)

30a trapani (Copier)

balade sympa dans la ville.. des italiens de Milan nous commentent ce que nous voyons..

Puis un beau front de mer assez sauvage, la mer en furie, des énormes vagues.. . Qu'il est bon d’être à terre, de voir ça de loin.

On rejoint Erice, joli village moyenâgeux plus au nord qui domine les rochers.

30b Erice (Copier)

42 Erice (Copier)

41 erice (Copier)

40 Erice

Aujourd'hui le thème sera la mer déchaînée par l’orage..
En revenant à Palerme, on longe une avenue dont les arbres énormes sont fendus, déracinés. Le vent a du s’engouffrer emportant tout sur son passage.
Le retour dans la ville entre chien et loup et la foule dans tous les sens, à pied, scooters, circulation. J'arrive épuisée sur India.. Guillaume et Sara nous rejoignent vers 23h après les retards dûs au mauvais temps.

Mardi matin on va faire le marché, on fait le plein.. Enfin on complète car Guillaume a amené des bons légumes et plantes aromatiques de chez lui. . Petit en cas dans un boui boui du marché et on est prêt pour reprendre la mer.
Joli le vent 16 à 18 nœuds, un peu fort pour un amarinage.. Guillaume se régale à barrer. Ça fait plaisir à voir.... Malgré l'étape courte Sara est de plus en plus mal. Il est temps qu'on arrive à San Nicolas L’Arena ou elle peut enfin poser pied à terre. On a tous été un peu secoués il faut dire, puis réconfortés par le reste de la caponata et pasta.. ..

Le lendemain nouvelle étape courte au moteur, le vent s'est calmé. On s'arrête et on se baigne au milieu de nulle part avant de goûter la speda à la sicilienne espadon grillé avec câpres.. , tomates rabougries, et riz. On se régale. Mouillage bien abrité proche de Cefalu joli village accroché dans la montagne..Je reste sur India jouer de l’accordéon tandis qu'ils posent pied à terre vers la vieille ville.

45 Cefalù (Copier)

46 Cefalù

47 Cefalù (Copier)

Dans la nuit le vent tourne, un fort clapot désagréable s'installe. Mauvaise nuit pour tout le monde.
On repart tôt vers un port pour assurer une bonne nuit à tous.
Moteur moteur, mais surprise !.. On croise un cachalot, qui nous dit au revoir avec sa queue avant de rejoindre les profondeurs, puis on voit quelques dauphins pêcher, un banc de poissons volants tandis que l'on file en voyant au large les îles éoliennes Alicudi, Filicudi, et on devine Lipari et Vulcano.
Portorosa, marina luxueuse, moche sans âme, on se dit qu'elle a peut-être été arrosée par des capitaux de la mafia..60 euros la nuit.. oups, le plus cher.. Faudra pas faire çà tous les jours… Mais au moins tout le monde récupère …
Guillaume nous concocte un plat de calebasses carottes, sarriette avec boulgour.. un régal.

En route vendredi vers Scilla au moteur. La journée s'annonce belle. Guillaume fait de nouvelles lignes et pêche sans succès. Il nous raconte la faune, la flore maritime (et terrestre), c'est un plaisir pour nous de donner un nom et une histoire aux poissons, plantes, oiseaux que nous croisons. Ce jour là nous sommes entourés de 3 volcans en érec.. en éruption. Vulcano, Stromboli à bâbord, et l’Etna majestueux à tribord, tous les 3 fumant de conserve.

L' Etna qui fume

Arrivée à Scilla, dans la petite baie avec le village qui s'étage à flanc de colline. On est là sur les traces de Soualé. On avait fait un stop d'une nuit ici en revenant de Grèce en 2013. On s'imaginait ici avec India. Eh bien voilà, c'est fait !

50 Scylla (Copier)


On attrape un corps mort et hop à terre ! 30 euros sans eau ni électricité, mais un service pour nous amener à terre.. Nous visitons le village trop joli les pieds dans l'eau, les vieilles bâtisses colorées qui semblent les unes sur les autres. Des escaliers très raides pour monter jusqu'au centre du village. Nous finissons sur une petite terrasse au ras de l'eau sur un ponton au dessus de la mer avec poissons sous toutes ses formes au menu… on décide de rester à Scilla glandouiller à terre demain samedi. Balade dans les rues étroites et escarpées. Un ancien pêcheur qui sculpte des poissons en bois nous invite à entrer chez lui. Petite maison avec un balcon au dessus de la mer. casse croûte en terrasse.

20170916_132703

20170916_132710

On traversera le détroit de Messine dimanche et pour avoir le courant dans le bon sens nous devrons partir tôt...
Samedi on baroude dans le village. Scilla nymphe statufiée aux 7 têtes de chien qui de sa grotte attirait les pêcheurs pour les dévorer trône sur la place du village et domine le port et la plage.. Des ruelles à l'ombre serpentent entre les maisons et de temps en temps une trouée vers la mer. On aperçoit India qui se balance…

51 Scylla (Copier)

 

La nuit Scilla et le Stromboli au loin et juste à côté la sortie du détroit de Messine.

52 Scylla Stromboli (Copier)

53 scylla detroit et stromboli (Copier)

 

Posté par jjcanalblog à 18:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 septembre 2017

Messine puis la botte

Scilla dimanche :
Sara revient chargée de plein de bonnes choses pour India, notamment du miel au citron bergamote.. Un délice..
On aperçoit un bateau à pêcher les espadons nombreux dans le détroit avec un mât immense au bout duquel le capitaine sur son perchoir conduit le bateau, tandis que les pêcheurs sont au bout d'une passerelle horizontale au dessus de la mer prêts à harponner les espadons qui dorment en surface, sauf que ce n'est pas la saison de leur passage..

54 Scylla (Copier)

On achète des légumes et fruits dans un camion sur le port, il nous a vus venir 28 euros là ou on aurait payé la moitié au marché de Palermo.. C'est de bonne guerre, c'est nous les touristes..

Nous voilà partis pour traverser le détroit.. Au début on file à belle allure avec le vent et le courant dans le bon sens. Les pêcheurs sont autour du cap de Puntaezzo dans leurs barquasses toutes colorées… Vite à nos lignes.. et non rien de rien à notre grand dam surtout celui de Guillaume.. On zigzague parmi eux en longeant la côte. On voit l’Etna qui fume à tribord.

Puis la renverse de courant arrive plus vite que prévu. On rame, alors on s'arrête pour se baigner, le fort courant nous emmène en arrière, ca dérouille les muscles.. Un bon petit vent nous permet la voile et Sara et Guillaume se relaient à la barre jusqu’à Reggio di Calabra.
Arrivée à la one again avec un bon vent qui nous pousse à quai, on comprend par les gestes que nous devons nous amarrer de l'autre côté du ponton.. Ouf ça nous arrange.. belle manœuvre. Et ça souffle… on est secoués même dans le port. Mais on ne craint plus rien, tout le monde est amarriné maintenant.

Gâteau du dimanche à l’amande amère trop cuit et bien bronzé …
À terre on partage de très bonnes pizzas (presque aussi bonnes que celles de Claude et des miennes du temps du tube Citroën à pizzas) et des gelati pour fêter le départ de Guillaume et Sara..

59 (Copier)

Réveil à 5h30, Sara et Guillaume quittent le bord pour rentrer par la terre vers Cadenet.. A bientôt ça a été un plaisir de naviguer quelques jours avec vous.

Une longue étape nous attend sur cette côte sans abris et avec peu de ports. Pour sortir du détroit, nous filons vent arrière avec voiles en ciseaux avec un vent de 18 à 22 nœuds, je barre heureuse et fière de tenir cette allure que je n'ai jamais beaucoup pratiquée, puis au grand largue.. Ça ne dure pas, retour au moteur…
on passe le capo Spartiviento (séparation des vents ?), on est aussi au point le plus au sud de notre virée. On longe la semelle de la botte, côté orteils. En principe on ne verra pas le talon car on devrait traverser avant vers la Grèce.

En début d'après midi 2 choix possibles compte tenu de la météo. Soit on traîne un peu avec plusieurs arrêts dans des ports et on traverse vers Corfou en fin de semaine, soit on traverse aujourd'hui pour 50h de nav vers Céphalonie, au risque que le mauvais temps prévu nous rattrape. On n'est pas pressé, on verra demano….

On arrive à Roccella Ionaca (Ça commence à ressembler à des noms grecs).. À bord on mange des gnocchis avec du fromage sicilien fumé fondu, ça tient au corps et ça réchauffe.. . Sauf qu'il ne fait pas vraiment froid. Bon c'est l'occasion de tenter de nouvelles recettes.., on va dire çà. .

Repos des marineros ce mardi 19 sept dans une marina plus luxueuse que les ports habituels, mais sans âme (bof). Dans la pinède qui a longtemps été à l'abandon, laverie, tous les services… ça choque en Italie du sud.. Qui a financé ? That's the question..

On pense fort à ceusses qui sont en Guadeloupe avec le nouvel ouragan. Beaucoup de dégâts matériels, c’est passé entre Basse Terre et les Saintes.. de quoi se faire du mouron… les nouvelles indirectes ont l'air bonnes.. à creuser..

Posté par jjcanalblog à 18:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]